F
Cliquez pour voir la bande annonce
Les Âmes mortes - partie 1
France | 2018 | 02h46
Réalisation : Wang Bing
Dans la province du Gansu, au nord-ouest de la Chine, les ossements d’innombrables prisonniers morts de faim il y a plus de soixante ans, gisent dans le désert de Gobi. Qualifiés d’«ultra-droitiers » lors la campagne politique anti-droitiers de 1957, ils sont morts dans les camps de rééducation de Jiabiangou et de Mingshui. Le film nous propose d’aller à la rencontre des survivants pour comprendre qui étaient ces inconnus, les malheurs qu’ils ont endurés, le destin qui fut le leur.

S'il fallait trouver une ligne de mire à l'œuvre du documentariste Wang Bing, ce serait assurément le Grand Bond en avant (la politique économique lancée par Mao tsé-toung en 1958), autour duquel le cinéaste n'a cessé de tourner, avec Fending, chronique d'une femme chinoise (2007), puis avec Le Fossé (2010, sa seule fiction), pour mettre à jour ses zones d'ombres et ses exactions. Les Âmes mortes, son nouveau film, tourné sur plus de dix ans et présenté hors compétition au dernier festival de Cannes, s'inscrit dans cette démarche démystificatrice, concernant les purges antidroitistes de 1957 dont les victimes furent envoyées au laogai ("camp de rééducation par le travail"). Du haut de ses huit heures et quinze minutes, réparties en trois séances, le film pourrait sembler un monolithe surplombant s'il n'était en fait une course contre la montre, recueillant le plus de témoignages possible auprès des rescapés, afin de constituer une batterie de faits opposables aux versions officielles d'une histoire en voie d'être définitivement réécrite.

Les Âmes mortes s'intéresse plus particulièrement à un lieu de sinistre mémoire : la ferme de Jianbiangou, proche du désert de Badain Jaran, où près de 2500 prisonniers politiques (sur 3000 internés) ont trouvé la mort entre 1957 et 1961. Devant la caméra de Wang Bing se succèdent les survivants de ce camp infernal, aujourd'hui des vieillards retirés, qui reviennent in extenso sur cette séquence historique et l'éclairent au jour des expériences individuelles - cette lumière tant redoutée (et pour cause) par les grands récits collectivistes.(...)

Mathieu MACHERET, Le Monde
Cinéma Quai Dupleix 
38, boulevard Dupleix 
29000 Quimper 
tél: 02 98 53 40 05
Plan d'accès

télécharger le programme
Association Gros Plan 
38, rue des Réguaires
29000 Quimper 
tél: 02 98 53 74 74 
Nous contacter
Plan d'accès

Adhérer à Gros Plan :

télécharger le formulaire

NEWSLETTER
s'inscrire

Tarifs
 
Tarif normal : 7,60€ 
Tarif réduit: 5,20€ 
-18 ans, étudiants, demandeurs d'emploi, adhérents Gros Plan.
Tarif La tête qui tourne : 4,50€
Cinéday Orange (le mardi) : une place achetée = 1 place offerte

Carte d'abonnement rechargeable
5 entrées : 30€
10 entrées : 55€
Achat de la carte : 3€