F
Cliquez pour voir la bande annonce
La Flor, Partie 1
Argentine | 2019 | 03h30
Réalisation : Marian Llinas
Avec : Elisa Carricajo, Valeria Correa, Pilar Gamboa, Laura Paredes
1ère partie.
« La Flor » cambriole le cinéma en six épisodes.
Chaque épisode correspond à un genre cinématographique.
Le premier est une série B, comme les Américains avaient l’habitude d’en faire.
Le second est un mélodrame musical avec une pointe de mystère.
Le troisième est un film d’espionnage.
Le quatrième est une mise en abîme du cinéma.
Le cinquième revisite un vieux film français.
Le sixième parle de femmes captives au 19e siècle.
Mon tout forme « La Flor ».
Ces six épisodes, ces six genres ont un seul point commun : leurs quatre comédiennes.
D’un épisode à l’autre, « La Flor » change radicalement d’univers, et chaque actrice passe d’un monde à l’autre, d’une fiction à un autre, d’un emploi à un autre, comme dans un bal masqué.
Ce sont les actrices qui font avancer le récit, ce sont elles aussi qu’au fur et à mesure, le film révèle. Au bout de l’histoire, à la fin du film, toutes ces images finiront par dresser leurs quatre portraits.

Fatalement, vu de loin, un tel objet peut faire peur. Il n’y a pourtant pas lieu d’être impressionné : nul monstre n’est plus souriant et accueillant que ce Frankenstein cinématographique, confectionné avec un millier de cadavres […] qu’un docteur fou […] ramène à la vie.

Les Inrockuptibles

Il fallait bien treize heures au cinéaste argentin pour déployer ce monde baroque qui mêle les amours et les aventures de quatre femmes à l’histoire du cinéma. Du jamais-vu.

Télérama

Expérience hors-norme, l’œuvre de l’Argentin Mariano Llinás [...] est une fresque foisonnante, imprévisible et impossible à résumer, mue par le seul plaisir de la fiction.

Libération

"La Flor", par ses explorations visuelles et sonores, donne à ressentir des textures, des matières, comme si ce cinéma-là était tactile, physique. Cet OVNI semble nous relier à un plaisir primitif, presque enfantin. Pareil retour aux sources a des vertus régénératrices, bienvenues par les temps qui courent.

Bande à part

L’objectif du malicieux cinéaste est de revenir à l’essence de la création : le plaisir de raconter des histoires, le désir de rendre à l’imaginaire ses vertus avec une joie enfantine et sans les contraintes inhérentes à la conception et à la consommation d’un film.

Le Journal du Dimanche

La tension est partout dans ce film tentaculaire qui imbrique plusieurs récits gigognes pour mieux jouer sur la temporalité et y perdre le spectateur avec une volupté amusée.

Positif
Association Gros Plan 
38, rue des Réguaires
29000 Quimper 
tél: 02 98 53 74 74 
Nous contacter
Plan d'accès

Adhérer à Gros Plan : 

télécharger le formulaire
NEWSLETTER
s'inscrire



KATORZA
38, boulevard Dupleix 
29000 Quimper 
Plan d'accès

Tarifs pour les adhérents Gros Plan
Tarif réduit : 5,80€
tarif applicable à un accompagnateur du titulaire de la carte pour les séances "Coup de coeur" et les séances "Gros Plan".
Tarif La Tête qui Tourne : 4€